Jean-Jacques Milteau

Blues

France

Partager Tweeter

Du Paris populaire où il est né aux dorures de l’opéra Garnier, du cercle arctique à l’Afrique du Sud, de Shanghai à La Havane en passant par le Nice Jazz Festival avec B.B. King, du blues à la country et des mélodies celtiques à la soul de Memphis, Jean-Jacques Milteau a toujours montré que les frontières célèbrent les différences qui dessinent l’humanité.

Ce périple, il le doit à l’harmonica qui lui a permis d’enchaîner les rencontres : Gil Scott-Heron, Eddy Mitchell, Terry Callier, Barbara, Little Milton…. En une vingtaine d’albums et deux Victoires de la Musique, Milteau a su traduire le monde en mettant sa virtuosité au service de l’émotion pure.

Son nouveau recueil, « Key to the Highway », ne fait pas exception à la règle. L’art de Milteau, intemporel et universel, nous entraîne le long d’une route lumineuse dont l’harmonica est la clé.

 

« KEY TO THE HIGHWAY »

Nouvel album
Sortie prévue mars 2024
 
When the moon look over the mountain,
I’ll be on my way … 
 

J.J.Milteau rassemble autour de lui quelques talentueux complices, Michael Robinson, Mike Andersen, Harrison Kennedy, Carlton Moody, sous la houlette de Johan Dalgaard… pour surfer sur une bande sonore inspirée du blues et de toutes les musiques qu’il programme depuis plus de vingt ans dans son émission « Bon Temps Rouler ». 

« Toute ma vie a été déterminée par l’achat d’un petit harmonica quand j’avais quinze ans. Pour moi, il a vraiment été The Key To The Highway … Qu’il s’agisse de la version de Little Walter en 1958, de celle, saisie au vol, de Clapton et Duane Allman en 1970, ou de celle considérée, à tort, comme l’original par Big Bill Broonzy et Jazz Gillum, « Key to the Highway » est indubitablement considéré comme un classique. Toutes les études sur le Blues s’entendent à démontrer que les paroles y sont souvent à prendre au second degré, mais là on est en plein dans l’évidence : l’aspiration commune à tous les ados de toutes les époques de sortir de sa condition et de trouver un trajet personnel et gratifiant. Je n’ai jamais cru que l’harmonica servirait un tel projet. Je l’ai toujours considéré plutôt comme une épice, savoureuse certes, mais un peu trop typée pour être un plat principal ! Et pourtant, je dois honnêtement reconnaître que tous ceux qui ont fait ma vie, je les ai croisés grâce au petit Marine Band 1896/20 : The Key to the Highway... » 

J.J. Milteau

 

SUR SCENE

 

« Bon temps rouler » en live

Traduction louisianaise de l’expression « Let The Good Time Roll », est le titre d’une émission présentée par JJ Milteau depuis 2001 sur Tsf Jazz. Le sujet : partager le plaisir de retrouver ou de découvrir le répertoire du Blues, mais aussi de la Soul sans oublier les racines du Rock, du Zydeco du Honky Tonk ou du Bluegrass. Si cette musique est désormais rangée sous le vocable Americana, elle appartient au patrimoine mondial au même titre que la cuisine française la peinture italienne ou la calligraphie chinoise. Au programme, très peu d’instrumentaux, mais des voix, des voix sublimes, chaleureuses ou éraillées mais toujours porteuses d’une âme, cette soul indispensable. D’ailleurs pour JJ Milteau, l’harmonica s’entend avant tout comme un interlocuteur de la voix, une entité impertinente qui répond, relance, aiguillonne le chant … et lui permet de se ménager de temps en temps ! C’est également ainsi que JJ Milteau conçoit désormais ses concerts : faire découvrir des voix attachantes dans un répertoire inspiré des playlists de son émission. Bon temps rouler maintenant sur scène avec JJ Milteau. 

 

« Lost Highway »

Pourquoi certains sons appellent ils certaines images ? Dans le big data plus ou moins bien classé de notre mémoire, l’harmonica fait partie du décor sonore des road movies. J.J.Milteau l’associe ici à la voix du nashvillien Carlton Moody** dans un travelling combiné qui va de Hank Williams à Little Walter.

« Est-ce la musique qui fait les rencontres ou bien l’inverse ? Evoquer l’ombre de Hank Williams nous a rassemblés pour un détour par ce Lost Highway*. Cet enregistrement tout serein qu’il fut, est la poursuite d’un rêve agité. Le rêve d’un siècle de musiques : jazz, rock, soul… et d’autres moins populaires mais tout aussi passionnantes : blues, folk, country, qui font le bonheur des curieux d’humanité, des chercheurs d’histoires singulières, des regardeurs d’horizon… Adolescent, l’harmonica fût ma ligne directe avec l’Amérique, celle de tous les malentendus et de tous les possibles. A travers la musique, j’y ai découvert un monde d’injustices et de violence, de passion et de cultures multiformes. Mais surtout un monde de musique vivante tel que nous en avions perdu l’usage. Se réunir et jouer, juste pour dompter la solitude, avant de reprendre une route qui ne s’arrête qu’avec l’oubli. »  

J.J. Milteau

 

*Lost Highway est une chanson de Leon Payne popularisée par Hank Williams en 1949

**Carlton est non seulement un multi-instrumentiste talentueux (Grammy nomination en 1985 et 1988), mais surtout un chanteur inspiré dans la tradition des musiques des Appalaches, « soul music of the white South » …

 

« Blues N' Soul »

Michael Robinson est né à Chicago, la cité du Blues avant d’émigrer sur la côte ouest et de travailler pour Quincy Jones. Ron Smyth a chanté à l’église avec sa mère avant de tomber dans le blues. J.J. Milteau avait depuis longtemps envie de leur proposer un son : le plus naturel possible. Quelques balances, backstage, emails, chambres d’hôtel et beaucoup de bon temps plus tard, voici sur scène, une musique généreuse et qui leur ressemble.

« J’ai toujours aimé les voix. Dans le blues, l’harmonica est un véritable interlocuteur du chanteur. Plus que pour briller, l’instrument est là pour dialoguer, illustrer, conforter, titiller, relayer, créer un décor propice à l’expression du chant. Une approche qui dispense de la virtuosité et des superlatifs. Blues n’Soul est une relecture des premières musiques que j’ai écoutées : Blues, Soul, Rock, Folk … Elles chantaient l’espoir de lendemains meilleurs. Pour la première fois, la jeunesse du monde entier utilisait un langage commun pour exprimer un désir d’ouverture et de tolérance. On s’éloignait de la grande boucherie mondiale, on sortait de la colonisation et la société occidentale semblait assez riche pour venir en aide aux plus démunis, où qu’ils se trouvent » 

JJ Milteau

.
 

Actus

Nouvel albulm
"Key to the Highway"
Sortie le 29 mars 2024